Des articles

Tower and Tabernacle: The Architecture of Heaven and the Language of Habiter with / in God in the B-Text of Piers Plowman

Tower and Tabernacle: The Architecture of Heaven and the Language of Habiter with / in God in the B-Text of Piers Plowman



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Tour et tabernacle: L'architecture du ciel et le langage de l'habitation avec / en Dieu dans le texte B de Piers Plowman

Davlin, O.P., Mary Clemente

Essais d'études médiévales, vol. 10 (1993)

Abstrait

Piers Plowman, la vision onirique anglaise du XIVe siècle attribuée à William Langland, se concentre fermement sur ce monde plutôt que sur le suivant. Mais le poème fait référence au ciel plus de cinquante-cinq fois, sans toutefois le décrire ni dans les généralisations rayonnantes du pasteur de Chaucer ni dans le riche détail de Pearl. Dans Piers Ploughman, comme dans le Nouveau Testament, le ciel est un royaume. Dans Passus XV Anima déclare: «Nisi efficiamini sicut paruuli, non intrabitis in regnum celorum» («À moins que vous ne deveniez comme de petits enfants, vous n'entrerez pas dans le royaume des cieux») (XV.149a; Matthieu 18: 3). La patience, aussi, parle du ciel comme «riche» ou royaume du Christ (XIV.179), et Will se réfère à «crist in Consistorie» (Pro. 99) et «in kyngdom, to close and to shette, / And to open it à ourlet et heuene blisse shewe (Pro. 105-106). Lorsque la Sainte Eglise parle du ciel comme d'un lieu «Ther Treuþe est à Trinitee et troneþ hem alle» (I.133), l'expression «troneþ hem alle» suggère le royaume biblique où les apôtres s'assoient sur douze trônes pour juger les tribus de Israël (Matthieu 19:28, Luc 22:30).


Voir la vidéo: Four Covers, One Tabernacle. Exodus 26:1-14 Bible Study (Août 2022).